Exercices pour l’épiphyse

Selon la philosophie du yoga, l’épiphyse est le lieu physique du chakra Ajna, notre troisième œil. C’est le centre énergétique le plus important pour la méditation. Voici quelques exercices pour la stimuler.
Texte Saskia Grootegoed & Illustrations Sascha Pijnaker

La série en images

  • La Pince debout

    (Padahastasana)

    Placez-vous dans la posture de la Montagne (Tadasana), les pieds à la largeur du bassin. Sur une inspiration, tendez les bras en l’air, allongez-vous et penchez lentement le buste à partir de la taille. Si vos doigts touchent le sol, placez alors les mains devant ou à côté de vos pieds. Sinon, attrapez vos coudes avec vos mains, de manière à pouvoir détendre votre dos. Restez au minimum 3 minutes dans cette posture et concentrez votre attention sur votre respiration. Respirez lentement par le nez.

  • La Posture sur la tête

    (Sirsasana)

    À quatre pattes, posez les coudes sur le tapis à la largeur des épaules et formez une coupelle avec vos mains. Posez le sommet de votre crâne sur le sol, poussez votre tête contre la coupelle. Poussez fortement sur les coudes et les avant-bras. Levez les genoux, marchez avec les pieds en direction de votre tête et levez une jambe, puis l’autre. Ensuite, tendez-les. Moins vous pèserez de votre poids sur le cou et la tête, plus longtemps vous pourrez maintenir la position et mieux le sang pourra circuler vers le cerveau et donc l’épiphyse. Augmentez progressivement la durée de votre Posture sur la tête, jusqu’à 15 à 20 minutes.

  • Concentration sur le troisième œil

    (Trataka)

    Pour cet exercice de concentration, vous regardez fixement un objet durant un certain nombre de minutes, par exemple un point sur le mur ou la flamme d’une bougie. Asseyez-vous dans une position de méditation confortable et veillez à ce que l’objet soit à un bras de distance, à hauteur des yeux. Fermez les yeux puis ouvrez-les lentement, mais ne les ouvrez pas trop. Regardez à présent fixement l’objet sans cligner des yeux. Concentrez toute votre attention dessus. Laissez les pensées passer autant que possible. Au bout de quelques minutes, fermez les yeux, frottez les mains l’une contre l’autre et posez vos paumes chaudes sur vos paupières closes. Augmentez progressivement la durée de cet exercice jusqu’à environ 5 minutes.

  • À faire : 

    ◉ L’épiphyse est extrêmement sensible à la lumière du soleil. Regarder le soleil (lorsque sa lumière est douce, au lever ou au coucher du soleil) améliorerait le fonctionnement de l’épiphyse.

    ◉ Si votre horloge biologique est perturbée, couchez-vous et levez-vous durant quelques semaines à la même heure précisément. Votre corps opposera de la résistance au début mais ce sera de plus en plus facile avec le temps.

    ◉ Si vous avez du mal à vous réveiller le matin, installez-vous au soleil, éventuellement avec votre tasse de café. La combinaison de la lumière du jour et de la caféine donne un coup de pouce à l’horloge biologique (et à l’épiphyse).

    ◉ La chlorelle et la spiruline sont deux sortes d’algues qui aident le corps à se débarrasser de substances qui encombrent l’épiphyse. Elles donnent également un véritable coup de fouet au système immunitaire.

  • À ne pas faire :

    ◉ Si vous voulez diminuer la dose de mercure que vous ingérez, ne mangez pas de crustacés qui nagent au fond de la mer, comme les crevettes. Les maquereaux et le thon contiennent également beaucoup de mercure.

    ◉ Évitez les plombages contenant du mercure. Ce métal lourd est nocif pour votre corps et l’épiphyse en particulier. Demandez à votre dentiste d’employer un plombage sans mercure.

    ◉ Vous devez vous lever la nuit pour aller aux toilettes ? N’allumez pas la lampe. La lumière soudaine peut perturber la fabrication de mélatonine par l’épiphyse.

    ◉ Utiliser du dentifrice contenant du fluor. Le fluor est l’une des causes les plus importantes de calcification de l’épiphyse.

Artboard 1

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de Yoga magazine