(Re)connectez-vous à votre féminin

Grâce à ces 5 exercices simples et faciles à réaliser chez vous.

Prenez contact avec votre ressenti

Souvent, nous sommes à ce point happées par le monde extérieur que nous perdons contact avec notre corps, nos sentiments et notre propre réalité. À chaque cours de yoga, il faut donc commencer par retrouver sa propre vérité.
Munissez-vous d’un stylo et d’une feuille de papier et, d’un flux continu, écrivez tout ce que vous ressentez à l’instant même. De la joie ? Du stress ? De la colère ? Pensez-vous à votre travail ou à telle ou telle tâche quotidienne que vous devez encore effectuer ? Que se passe-t-il dans votre corps ?
Essayez d’entrer en contact avec vos désirs et vos besoins réels, ici et maintenant. Ils peuvent être d’ordre physique : « je veux que mes épaules se détendent », ou autre : « je veux mieux prendre soin de moi-même » ou « être plus proche de mes parents ».
Exprimez à voix haute vos besoins et ce à quoi vous allez consacrer votre cours de yoga.

La Guirlande

Placez fermement vos pieds sur le sol à une distance légèrement supérieure à vos hanches. Descendez en pliant les genoux et accroupissez-vous. Veillez à ce que vos pieds et vos genoux soient bien dirigés vers l’avant et, si vous le souhaitez, joignez vos mains devant votre poitrine, à la façon d’une prière.
Enfoncez-vous davantage dans la posture à chaque expiration. La posture accroupie (Malasana)permet de détendre la zone du plancher pelvien. C’est d’autant plus important que dans le corps de la femme, c’est là que se logent les tensions et les émotions refoulées.
Cette posture est vivement conseillée si vous êtes enceinte, car elle permet d’ouvrir les hanches et de faciliter l’accouchement.

Mouvement libre

Mettez votre musique préférée, fermez les yeux et prenez trois respirations bien profondes. La musique donne à votre corps envie de bouger : ressentez-le. Tapez du pied, laissez vos hanches se balancer et explorez l’espace qui vous entoure avec vos bras.
Ne prêtez pas attention aux pensées telles que « cet exercice est bizarre » ou « ce mouvement est gracieux », concentrez-vous plutôt sur le rythme de votre corps.
Après environ 8 minutes, coupez la musique et soyez attentive à la réaction de votre corps au silence. Avez-vous encore envie de bouger ? De quelle façon ? Où votre corps s’est-il mis à l’arrêt ?
Ressentez le sol sous vos pieds ainsi que le flux d’énergie féminine qui remonte de la Terre à travers vos pieds et votre yoni (le mot sanskrit pour l’organe sexuel féminin).

Respirez, respirez, respirez

Sur une multitude de Post-it, écrivez « Inspirer… Expirer… » et collez-les sur votre ordinateur, votre frigo, votre miroir, sur le tableau de bord de votre voiture et sur le porte-papier toilette – bref, partout où vous vous trouvez souvent. Chaque fois que vous tombez sur ce rappel, prenez trois respirations bien profondes. En inspirant, remplissez vos poumons d’énergie positive, et, en expirant, laissez toute la douleur, le chagrin et le stress s’échapper de votre corps.

Technique du gros orteil

Asseyez-vous et placez un seul pied à plat sur le sol. Pendant 1 minute, dessinez de petits ronds au sol avec votre gros orteil en exerçant une légère pression. Ensuite, massez la peau séparant votre gros orteil du deuxième. Répétez l’exercice 10 fois, puis changez de pied.
Cette technique sert également à se débarrasser des maux de tête et des migraines. Elle favorise la circulation sanguine et les points de pression du gros orteil permettent d’activer la rate (intérieur des orteils), les reins (à la base des orteils) et le foie (entre les deux premiers orteils).

Découvrez plus de conseils dans notre hors-série Yoga au féminin !

Artboard 1

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de Yoga magazine