Le yoga bienfaisant de Tara Stiles

Elle a été ballerine et mannequin. Aujourd’hui, la coach personnelle de Deepak Chopra est considérée par le magazine Vanity Fair comme « la prof de yoga la plus cool de tous les temps ». Cependant, Tara Stiles est tout sauf élitiste. Son vœu le plus cher ? Faire découvrir les bienfaits du yoga au plus grand nombre.

Tara Stiles a proposé de réaliser cette interview par Skype : voilà qui n’a rien de surprenant, puisque c’est grâce à sa présence active sur les réseaux sociaux qu’elle s’est fait connaître. Elle tient un blog, poste des vidéos sur YouTube, et s’exprime régulièrement sur Facebook et Twitter. « Salut ! » s’exclame une Tara très souriante à l’écran d’ordinateur. Le magazine américain Vanity Fair l’a nommée « prof de yoga la plus cool de tous les temps » et le New York Times la décrit comme une vraie rebelle. C’est vrai que Tara ne correspond pas à l’idée préconçue que l’on peut se faire d’un professeur de yoga. Elle ne récite pas de mantras, n’est pas fan des baies de goji et propose un yoga très pragmatique. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne s’intéresse pas à la spiritualité.

« Petite, j’allais me promener dans les bois et je rentrais en expliquant comment j’avais respiré à l’unisson avec les arbres. Mes parents me trouvaient un peu bizarre ! » raconte Tara. Elle a grandi près de Morris, dans l’Illinois. La maison familiale, conçue par sa mère et construite par son père, fonctionne à l’énergie solaire. « J’étais une petite hippie, un peu garçon manqué. J’ai grandi en pleine campagne, et ma relation avec la nature me paraissait parfaitement normale. Je ne savais pas que ce que je faisais, c’était de la méditation ! Ce n’est que lorsque j’ai entamé ma formation de ballerine que j’ai commencé à mieux comprendre. Une de nos profs nous a fait découvrir le yoga, et pour moi c’était comme si j’en avais fait toute ma vie. J’ai compris qu’il existait d’autres personnes qui faisaient et ressentaient les mêmes choses que moi. Le yoga, tout comme la danse et mes jeux d’enfance, m’est venu naturellement. Et ma prof de danse m’a encouragée à continuer. »

 

Une approche novatrice

Alors qu’elle suit les cours d’une école de danse à Chicago, Tara est repérée par la prestigieuse agence de mannequins Ford et déménage à New York pour y travailler. Elle pratique ce métier aussi à sa façon. Elle arrive aux séances photo en skateboard, ne se maquille jamais en dehors des heures de travail et ne s’intéresse pas beaucoup à la mode. Malgré cela (ou grâce à cela ?), elle rencontre le succès. « Les photographes aimaient que je réussisse à prendre les poses les plus incongrues », explique-t-elle. Et c’est ainsi que l’agence l’incite à poster de courtes vidéos de yoga promotionnelles sur YouTube. C’est le début de sa nouvelle carrière.

Car, entre-temps, Tara a compris qu’elle ne voulait pas rester mannequin et a décidé de suivre une formation pour devenir professeur de yoga. Elle commence à poster ses propres vidéos, qui seront visionnées par plus de quatre millions de personnes. Pourtant, tout le monde n’aime pas sa façon de faire. À New York surtout, certains la trouvent superficielle. Elle se souvient : « New York est une ville d’intellectuels, où on préfère le yoga traditionnel. Moi, j’avais envie de trouver une façon de rendre cette pratique accessible au plus grand nombre. On ne m’a pas invitée au festival de yoga de New York… c’est ainsi que j’ai décidé de me lancer toute seule ! »

Tara commence par donner des cours gratuits à Central Park et dans son propre appartement, avant d’ouvrir le studio Strala Yoga, au beau milieu de Manhattan. Elle y travaille avec son compagnon Michael Taylor, qui a étudié les thérapies alternatives et la psychologie à Harvard et Oxford. Tara et Michael se sont rencontrés lors d’une retraite de yoga, en 2007. Tara rit : « Il était normal, hétéro, et faisait du yoga. Je n’ai pas hésité très longtemps ! » Les cours que proposent Tara et Michael sont très accessibles financièrement.

 » Il faut apprendre à se faire confiance, À devenir son propre gourou. Pour moi, c’est ça le vrai yoga. « 

La leçon ne coûte que 10 dollars, un prix très raisonnable pour New York. « Quand je suis venue vivre ici, j’ai vite compris que certains studios de yoga étaient très difficiles d’accès. Nous, nous  donnons aux gens la liberté de trouver leur propre chemin. Toutes sortes de personnes assistent à nos cours, et pour moi, c’est très bon signe. En tant que prof, je propose des directions, mais je ne dis jamais aux gens ce qu’ils doivent penser, croire, ressentir ou manger. Il faut apprendre à se faire confiance, à devenir son propre gourou. Pour moi, c’est ça le vrai yoga. »

“ Quand on fait du yoga tous les jours, on est plus ouverts et moins angoissés, et on gère mieux les difficultés du quotidien. ”

Tweeter avec Deepak Chopra

Tara a été l’une des premières profs de yoga à utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître. « J’ai toujours aimé l’idée de partager, et c’est tellement facile avec Twitter, Facebook ou YouTube », précise-t-elle. C’est d’ailleurs grâce à Twitter qu’elle est devenue la coach personnelle de Deepak Chopra. « Un jour, nous avons été invités au même événement. Je lui ai envoyé un tweet pour l’inviter à un de mes cours de yoga et il a répondu ! Ce que j’aime chez lui, c’est qu’il rend la spiritualité très concrète, et donc très accessible. Ensuite, nous avons appris à nous connaître et avons développé ensemble l’application pour iPhone Authentic Yoga. » Deepak Chopra, lui, avoue avoir été très impressionné par Tara et a même déclaré qu’après trente ans de yoga, il n’avait jamais suivi de cours aussi efficaces que les siens. Il a même réalisé une petite vidéo sur sa propre chaîne YouTube avec Tara, où il explique l’approche de cette dernière : « Tara combine Hatha Yoga, Prana Yoga et Raja Yoga, le Yoga Royal. Sans oublier le Bhakti Yoga, Yoga de l’Amour, le Jnana Yoga, Yoga de l’Intellect, et le Karma Yoga, qui implique d’aspirer à la perfection avec détachement. Avec Tara, on plonge au plus profond de l’existence, pour découvrir la source de toute vie. Voilà le yoga dans toute sa vérité. »

Tara ne s’en est pas tenue à une application pour iPhone. Elle fait désormais régulièrement la couverture des magazines, pose pour American Apparel et a endossé son propre rôle de prof de yoga aux côtés de Ryan Reynolds dans une publicité pour Nissan. Elle a également écrit le best-seller Slim Calm Sexy (“Mince, calme et sexy” non traduit en français), a sorti le DVD The New York Session et, bien sûr, continue de poster ses petites vidéos de yoga sur YouTube.

Le yoga soigne

Elle vient de sortir en France Le Yoga qui soigne chez Marabout : un véritable guide pour soigner toutes sortes de maux – blessures, allergies, grippes, déséquilibres hormonaux – grâce à des postures de yoga toutes simples. Tara explique : « Moi aussi, j’ai souffert de troubles divers, comme beaucoup d’entre nous : sentiments de dépression, maux de dos et autres petits désagréments. Je prenais des médicaments pour me rétablir. Maintenant que je fais du yoga, tout va bien ! Je veux aider les gens à faire confiance à leur intuition, à leur force intérieure, afin de rétablir les capacités d’autoguérison incroyables de leur corps. Le yoga est un remède puissant qui permet de rester en bonne santé. Quand on en fait tous les jours, même quelques minutes, on voit tout de suite des résultats : on est plus ouverts et moins angoissés, et on gère mieux les difficultés du quotidien. Le yoga rend la vie plus belle ! »

Texte : Angélique Heijligers, Photographies : Justin Borucki
Artboard 1

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Newsletter

Restez au courant des nouvelles parutions de Yoga magazine